Archives de Tag: Mélenchon-Kerviel à La Courneuve ou le  » grand-écart « 

Ne les  » mélenchon  » pas tous !!!

S’il ne s’agissait là que d’un de ces vilains jeux de mots, il n’y aurait rien de répréhensible ; ce qui en revanche est plutôt gênant, et a fait tache ce week-end à La Courneuve à la fête de l’Huma, c’est l’opportuniste et volontiers agitateur et provocateur Jean-Luc Mélenchon, encore réputé être sympathisant de gauche, donner l’accolade à Jérôme Kerviel, ex-homme  » de la Finance « , celle-là même à laquelle le  » va-t’en guerre  » de l’époque François Hollande voulait s’attaquer…, et recevoir comme un héros celui qui, il est vrai, sans être totalement le  » lampiste « , a tout de même été l’exécutant et a été condamné pour cela, en liberté mais porteur d’un bracelet électronique.

Ce  » coup médiatique  » n’aura trompé personne, mais il décridibilise à la fois la gauche toute entière, et Jean-Luc Mélanchon lui-même, l’homme de tous les écarts, pourvu qu’il attire l’attention des médias, écarts de langage, écarts et même dans ce cas précis,  » grand-écart  » avec les relations privilégiées qu’il semble entretenir avec des personnes de la société civile, comme c’est le cas de M. Kerviel, encore une fois, venu du  » monde de la Finance « , auquel il est certes permis d’accorder un peu de sympathie (après tout, il n’est pas un criminel ; il n’a pas non plus été appréhendé pour trafic d’armes ou de stupéfiants, ni n’a exécuté qui que ce soit).

De plus, il est bien acquis dans l’opinion publique, que s’il a été exécutant, il était également le fusible qui devait sauter, et que tous les vrais protagonistes de  » l’affaire Kerviel  » n’ont jamais été entendus, Jérôme Kerviel leur servant d’exutoire et de paravent. C’était probablement pour lui, se taire ou risquer de perdre sa place. Il a choisi de se taire, et on peut le comprendre.

Finalement, il a tout de même perdu son emploi, mais ce n’est pas parce qu’il a entrepris récemment un périple à la limite du  » mystique « et du  » méditatif « , quand bien même il aurait accompli le voyage à genou jusqu’à Saint Jacques de Compostelle, qu’il ne laissera point dans les mémoires, l’image de celui qui a passé ces ordres démentiels, ayant conduit à des pertes de près de cinq milliards d’euros en 2008 par la Société Générale qui l’employait. Rappelons aussi que ses manipulations illégales ont coûté à l’Etat Français, donc aux contribuables, un milliard d’euros.

Ce singulier rapprochement à La Courneuve, a eu de quoi en surprendre plus d’un ! Certainement  » bonne opération  » pour J. Kerviel, il n’est pas sûr que ça en soit une pour J-L. Mélenchon ni pour la Gauche dans son ensemble. Par ses initiatives mal contrôlées, ses écarts de langage, J-L. Mélenchon engage parfois son propre mouvement d’idées dans des chemins de traverse qui ne sont pas dépourvus d’ornières…

Edithorial37

Poster un commentaire

Classé dans débats de société, politique