Archives de Catégorie: sports

Drôle d’époque !…..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA image Freeimage

Alors que la « Loi Travail » (qui se veut également être la « Loi El Khomeri ») se vide peu à peu de sa substance, sous l’impact des manifestations de rue, à Paris et dans plusieurs grandes villes, et des « Nuits debout », pacifiques à leur début, mais où se sont invités depuis régulièrement des bandes de casseurs, semant non seulement la pagaille et la peur, mais causant aussi des dégâts inestimables aux commerces avoisinants, aux automobiles proches également, aux équipements urbains, et causant des dommages physiques importants (outre sur des civils, on parle de plus de 300 policiers plus ou moins gravement blessés actuellement depuis l’intervention de ces hordes de sauvages qui ne sont là, manifestement, que pour « casser du flic », le français moyen (contribuable avant tout et qui paie trop souvent qu’à son tour les factures pour tous ces irresponsables de tous bords…) est en droit de s’interroger :

– ne sommes-nous pas, encore actuellement, en « état d’urgence » ? Certes, une réforme constitutionnelle visant à prolonger de plusieurs mois cet « état d’urgence » est à l’étude au Conseil d’Etat, avant transmission au Conseil constitutionnel, et son admission (on connaît les lenteurs administratives…), ce qui n’empêche nullement, entretemps les Préfets (et à Paris, il s’agit du Préfet de police) de prendre un arrêté interdisant dans un ou plusieurs quartiers sensibles, ou dans un périmètre donné, voire, dans toute la ville concernée, toute manifestation de rue propre à nuire à l’ordre public. Or force est de s’interroger sur l’inconséquence des préfets, sur leur laxisme apparent, puisque rien n’est fait en ce sens, tandis que la facture des blessés et des dégâts matériels s’allonge, sans parler des « manque à gagner » en termes de chiffres d’affaires, pour les commerces touchés ;

– ne sommes-nous pas en droit également de penser qu’un projet de loi, qui fait descendre dans les rues un peu partout dans le pays, des centaines de milliers de citoyens mécontents des dispositions de la « Loi El Khomeri » (nous ne parlons pas là, des « casseurs », qui ne pensent rien de ce projet de loi), est de manière patente une mauvaise loi, qu’il faut se hâter de « passer à la trappe », quitte à en reformuler une, mais cette fois-ci après avoir écouté toutes les voix intéressées par cette réforme du Code du travail, jeunes et moins jeunes, syndicats, afin qu’il y ait véritablement une concertation et que la nouvelle « mouture » en soit l’aboutissement, sans discussion !

– voilà que ressurgit, pour l’instant en filigrane, la menace déjà brandie et exécutée de la mise en oeuvre de l’article 49-3 de la Constitution, pour « passer une nouvelle fois en force » ! Seulement voilà, le 49-3 a déjà été utilisé, et il ne peut pas être systématiquement utilisé, car alors ce serait la confiscation pure et simple de la démocratie ! Son usage est heureusement limité et encadré. Mais lorsqu’on force un barrage, c’est bien qu’on brave un « interdit », que quelque chose ou quelqu’un fait obstacle à la voie que l’on veut suivre ! Ce serait le cas de la « Loi Travail » et prouverait s’il en était encore besoin, qu’il s’agit d’un très mauvais projet de loi, juste bon à « passer à la trappe » !

Pendant ce temps, des  Français souffrent de toutes ces tergiversations et violences, pour rien qui plus est.

Ils souffrent également par leur niveau de vie qui, pour des millions d’entre eux, des plus pauvres jusqu’au début de ceux que l’on désigne sous le vocable « classes moyennes« , non seulement stagne mais décroît, de voir s’étaler dans les Médias,  scandales, corruptions, rémunérations mirobolantes, qui ont depuis longtemps dépassé la « mesure » et puent l’indécence.

Ainsi le scandaleux Sepp Blatter, et son « ami » Michel Platini ! Autant on pouvait avoir du respect pour Platini le joueur de football, qui nous a enchantés par son passé de grand joueur, de virtuose du ballon rond, autant cette affaire de cachet à 2 millions d’euros perçus de S. Blatter au plus haut sommet de la FIFA pour une ténébreuse « mission » qui lui aurait été confiée, le tout sur fonds de corruption active à grande échelle à la direction de la FIFA, puisque la Justice américaine a déjà « épinglé » trente-neuf autres fraudeurs, nous révulse, et dépasse là encore l’indécence. Où est passée la morale, dans ce genre de situations ?

Certainement pas dans le football, quand on voit que le footballeur le mieux payé au monde, est L. Messi avec 65 millions d’euros bruts par an auxquels il faut ajouter les contrats publicitaires et autres sources de revenus dérivés, Zlatan Ibrahimovic lui, se « contentant » (si l’on peut dire) de 21,5 millions d’euros annuels en plus des revenus de ses contrats publicitaires, aucun joueur français ne se hissant dans le « Top 10 » mondial, mais pouvant pour certains revendiquer un salaire compris entre 500 000 euros et 1 million d’euros par mois tout de même… Là aussi , où se trouve la morale ?

Voyons alors du côté des entrepreneurs, et pas n’importe lesquels, ceux que la presse nomme souvent les « grands capitaines d’industrie » : « l’affaire Carlos Ghosn » empoisonne actuellement ce monde bien à-part, tout autant que le Gouvernement, et elle embarrasse le MEDEF par la voix de son dirigeant, Pierre Gattaz, qui se dit « non choqué » par le montant (plus de 7 millions d’euros de rémunération annuelle…), peut-être compte-tenu d’une hausse du chiffre d’affaires de Renault de 10% sur l’exercice 2015, mais « troublé, embarrassé » par la décision rapide du Conseil d’Administration qui, en effet, s’est empressé d’avaliser le montant (plus de 7 millions  €) alors même que la majorité des actionnaires s’était opposée la veille à une telle décision ! Une fois encore, la plupart de nos compatriotes se demanderont où sont passées dans cette affaire, la décence et la morale !

Dans une époque de plus en plus dominée par l’argent facile, l’argent souvent « sale », la corruption (active et passive), on est en droit d’attendre de ceux qui ont vraiment le pouvoir en mains, une « grande lessive« , une « prise en mains » énergique assortie de sanctions à l’encontre de celles et ceux qui détournent, profitent, abusent, contournent les lois, la décence, la morale, et détruisent ainsi tous les repères pour la jeunesse d’aujourd’hui, toutes les valeurs auxquelles nous sommes si attachés.

Edithorial37

Edithorial37 recommande le site : http://www.cdjf-casav.com

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans actualité société, argent et rémunérations, économie, débats de société, politique, sports

La suffisance ou l’auto-suffisance des Britanniques après les J.O.

Image

Dans la plupart des quotidiens anglais, et de la part de trois journalistes de la BBC, pleuvent des critiques tout aussi incompréhensibles que stupides et injustifiées, sur les médias hexagonaux. Le motif ? La presse française dans son ensemble ne « déroule pas le tapis rouge » pour reprendre l’expression de son sympathique premier ministre qui en son temps a donné l’exemple en tentant de ridiculiser notre nouveau président au G 20, aux organisateurs outre Manche pour la totale réussite de ces Jeux.

La perfide Albion a encore frappé. Mais cette fois, inutilement. Là où elle croit déceler de la jalousie de la part de la France, il n’y a en fait rien.

C’est juste que la réussite organisationnelle de ces J.O. est d’une telle évidence, et qu’elle ne fait de doute pour personne, qu’il est superflu et même superfétatoire de le dire. C’est pourtant ce qu’ont choisi de faire les journaux allemands et américains, mais les journalistes de la BBC se gardent bien de préciser que ce sont là pratiquement les seuls pays à s’être cru obligés de mettre les organisateurs britanniques à l’honneur.

Curieux état d’esprit tout de même outre Manche… A son époque, le Général de Gaulle, qui avait séjourné à Londres parce que condamné (pour trahison) à l’exil en raison du régime de Vichy, ne s’y était pas trompé et avait eu tôt fait de dresser le portrait de nos voisins: des gens très spéciaux, tout comme les agents très spéciaux de Sa Gracieuse Majesté, beaucoup plus mesurée dans ses propos, elle,  et certainement d’une éducation irréprochable.

Depuis Richard Coeur de Lion en passant par les épisodes Napoléoniens, il semble que les sujets de Sa Gracieuse Majesté n’aient toujours pas digéré l’importance et la place justifiée qu’occupe notre pays dans le concert des Nations.

Edithorial.

Poster un commentaire

Classé dans actualité société, sports

Les leçons des Jeux Olympiques: l’esprit sportif, la combativité dans le respect, la fraternité

Image  Image  Image

Le perchiste Renaud Lavillenie, et les handballeurs tricolores face aux Croates, sont les tous derniers exemples à montrer à toutes les générations: celles de la sportivité, de la combativité dans le plus pur respect des autres compétiteurs, de la solidarité et de la fraternité.

Lavillenie nous a donné hier soir 10 août, une sacrée leçon de volonté, de courage, d’audace, de ténacité, de pugnacité, et ce alors qu’il recevait sur ses frêles épaules la pression maximum de deux perchistes allemands. Il fallait avoir un mental super fort, et être hyper concentré et motivé, pour avoir réussi le saut prodigieux qui a renversé la situation à son avantage. En effet, menant jusque là dans la compétition, il venait d’être dépassé par les allemands , échouant à son premier essai à la même hauteur. Il eut alors l’intelligence de faire l’impasse sur les deux résultats lui restant, pour les reporter sur la hauteur suivante, non encore tentée par les perchistes germaniques, qui eux, disposaient de trois essais, qu’ils ont tous les trois manqués, tandis que Renaud, très concentré et vindicatif, puisant ses dernières forces au plus profond de lui-même, s’est élancé au deuxième et dernier essai vers la gloire, la consécration, la médaille d’or.

Ce qu’il est tout aussi merveilleux de savourer, ce sont les accolades fraternelles qui ont suivi entre les trois médaillés olympiques: autant en compétition, on ne se fait pas de cadeaux, mais toujours dans le respect des autres, autant une fois le verdict des scores affiché, on se serre la main avec le sourire, on reçoit une petite tape d’amitié sur l’épaule, tout ce qui fait « l’esprit sportif et olympique ». Il y a bien des sports, collectifs ou non, à commencer par le football, qui feraient bien de s’en inspirer.

Ce fut la même chose avec nos handballeurs: quelle joie de voir cette totale entente entre les joueurs, cette symbiose, cette sportivité, et quel bonheur de voir la reconnaissance des vaincus: aucune contestation, aucun esprit revanchard ou mauvais esprit. C’est ça le vrai sport. Ce sera cela également ce soir samedi avec nos sympathiques et brillantes basketteuses (les garçons n’ont pas démérité quoi qu’il en soit), lesquelles feront certainement une fois de plus preuve de combativité sans agressivité, dans le respect du sport et de l’équipe adverse.

Nous nous souviendrons aussi du sourire de Soumare, et en première partie des Jeux, du même « esprit de corps » et du même respect, de la même solidarité des nageuses et nageurs, judokas, rameurs, etc…

Poster un commentaire

Classé dans actualité société, sports

La France défaite !

C’est l’un des pires matchs sinon le pire que l’équipe de France ait livré en compétition. Passes à l’adversaire, aucune attaque de la balle, on laisse jouer le camp adverse, qui aura ainsi mobilisé le ballon à 80%. Aucune envie de jouer apparemment, des passes trop longues, souvent trop fortes, une défense dispersée et incapable, à 7 ou 8, de contenir 5 ou 6 assaillants espagnols. Une équipe de France qui n’est même plus l’ombre d’elle-même, et qui n’a que ce qu’elle mérite, avec son élimination.

En effet, jamais, à aucun moment elle n’a inquiété en quoi que ce soit ses adversaires, se contentant de les regarder jouer ! Ajoutons à cela les fautes  fréquentes sur les joueurs ibèriques (sanctionnées par des cartons jaunes); c’est à se demander si nos joueurs savent encore jouer collectivement au football, s’ils jouent et s’entraînent vraiment ensemble, et dans les conditions d’un vrai match, avec une vraie opposition.

Laurent Blanc aura sa part de responsabilité également, il ne pourra pas en être exonéré, comme en son temps Domenech tant décrié, mais finalement…. Il faut croire en effet qu’il n’a pas su donner une âme à cette équipe, qu’il n’a pas su lui insuffler la rage de vaincre, l’esprit de conquête, à ces « enfants gâtés » du football, que rien décidément, rien, ne semble motiver.

Autant il est possible de croire à un certain talent individuel de ces joueurs dans leur club respectif, autant il est impossible de reconnaître le moindre talent à cette équipe « en déroute ». Tous ces joueurs sont extrêmement bien payés, tout le monde le sait, et derrière ça, resurgissent les mêmes problèmes: ces joueurs sont aujourd’hui bien davantage des « stars », des « V.I.P. », des « vedettes adulées » (dont beaucoup se font remarquer dans les publicités) que des pratiquants du ballon rond. A ce stade (sans jeu de mot), chacun d’eux, en conscience, devrait se reconnaître un devoir: celui de l’exemplarité, de l’image qu’ils transmettent à notre jeunesse. A  ce niveau de compétition, et quand en plus on se dit « athlète », on ne se traîne pas, l’âme en peine, sur un terrain, et les (rares) fois où l’on réussit à capturer la balle, on n’hésite pas trente secondes à se demander quoi en faire….

Elimination logique par conséquent: bravo aux Espagnols, qui sont apparus cependant un peu en-dessous de leur valeur, compte tenu du résultat final de la rencontre (2-0) et de la piètre « opposition » à laquelle ils ont eu à faire face.

Edithorial

Poster un commentaire

Classé dans actualité société, sports

Les vieux démons resurgissent…….

Il n’aura pas fallu beaucoup de matchs dans ce début d’Euro, pour voir l’équipe de France de football retrouver ses vieux démons, comme aux pires heures de son histoire, avec ce soir contre la Suède, un Laurent Blanc ressemblant étrangement à un certain Domenech…

Des passes directes approximatives, atterrissant souvent dans les pieds de l’adversaire, une ligne de défense qui avait déjà montré ses limites lors de la rencontre précédente pourtant remportée, mais qui là, a multiplié les erreurs, face à une équipe suédoise c’est vrai, véloce et motivée, pas mauvaise du tout. Seuls LLoris et Ribéri et Benzema se distinguent vraiment.

Se faire dominer ainsi (2-0) par le dernier du classement alors qu’on occupe, certes provisoirement la première place de notre groupe devant l’Angleterre, ça n’est déjà pas glorieux, mais si la France continue à jouer ainsi, elle n’ira pas très loin dans cet Euro, surtout contre l’Espagne samedi prochain !

Ce n’est pas en effet avec une ligne de défense-« passoire », une ligne d’attaque hésitante, jouant souvent en retrait voire « à reculons », avec des frappes même pas centrées ou passant très largement au-dessus des filets, que l’on pourra espérer progresser.

Laurent Blanc a donc du pain sur la planche: toute l’organisation de cette équipe est à revoir, de A à Z, …et vite !

Edithorial

Poster un commentaire

Classé dans sports