Nouveaux radars à tronçons, pièges à… (suite)

Image

Le 24 août dernier, un premier article ici-même se faisait l’écho de l’illégalité soupçonnée de ces nouveaux radars-tronçons qui, le prétend-on, vont fleurir bientôt le long ou plutôt au-dessus de nos routes et autoroutes.

Illégalité à plus d’un titre, dont celui de leur non conformité avec les normes imposées avait été évoquée.

Aujourd’hui, 30 septembre 2012, la presse dans son ensemble confirme officiellement l’illégalité de ces nouveaux radars, du seul fait de leur non-homologation par non parution au Journal Officiel !

Mais l’article précédent d’Edithorial37 allait beaucoup plus loin, et invitait les spécialistes à investiguer un peu côté technique, et des conditions mêmes dans lesquelles a bien pu se faire l’homologation  de ces nouvelles « machines à sous ».

En effet, selon les informations qui ont couru jusqu’ici sur ce nouveau dispositif, un premier signalement (n° minéralogiques, date, heures, minutes, secondes) capté sous un premier portique, serait transmis par infrarouge à un second portique, distant d’exactement 2 kilomètres, qui ferait le même type de relevé et qui, grâce à un ordinateur, calculerait en simultané la vitesse moyenne de tous les véhicules passés entre ces deux points.

Or lorsque l’on connaît la portée maximum d’un signal par infrarouge et la capacité de ce dernier à se disperser dans l’air, sauf à utiliser un transport du signal par fibre optique ce qui n’est pas prouvé dans ce genre d’installation, on a des soucis à se faire quant à la fiabilité des calculs en question, surtout sur une distance de 2 kilomètres, et qui plus est si la portion contrôlée est légèrement ou significativement en ligne courbe, également s’il existe dans les parages le moindre objet réfléchissant…. Un écart de temps de transmission même infime, peut induire, sur une valeur aussi courte (2 Kms) et à des vitesses supérieures à 70 Km/h, des erreurs non négligeables pouvant fausser les résultats et pénaliser des automobilistes qui ne sont pas, en réalité, en infraction.

Il serait souhaitable que les pouvoirs publics communiquent davantage sur ce point technique.

Edithorial37

 

Poster un commentaire

Classé dans actualité société

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s